Trouver un stage à l’étranger

Un stage à l’étranger est souvent nécessaire pendant des études dans un grand nombre de disciplines. L’expérience à l’étranger est considérée comme un atout signe de votre adaptabilité, de vos connaissances linguistiques et de votre potentiel. Voici cinq conseils pour rendre votre recherche plus efficace :

  1. Lire la presse du pays

Rien de tel, pour s’immerger dans une langue étrangère mais aussi dans une culture en général, que de lire ses journaux. Les journaux en ligne sont désormais accessibles aux quatre coins du monde, ce qui facilite la tâche. Mais cela n’empêche pas la rigueur, par exemple, pour se concocter un lexique de mots de vocabulaire lié à son domaine (ou pour l’étoffer). Cherchez les job boards locaux et puisez les infos, le style qu’il vous faut.

Trouver un stage à l'étranger : journaux

  1. Utiliser ses contacts

Ne pensez pas qu’à l’heure de l’Internet la seule réponse à des annonces suffit pour trouver un poste ou un stage. Les contacts sont primordiaux, qu’il s’agisse de vos amis dans le pays de vos rêves, de membres de votre famille expatriés, de profs étrangers de votre école : explorez les différentes possibilités sur une feuille blanche, et soyez ouvert à la nouveauté. Respectez cependant bien les codes si postuler pour un stage dans la structure de vos rêves suit une procédure très encadrée. En bref, sachez ce que vous voulez, et laissez vous aussi un peu influencer par les expériences professionnelles ou d’échange de vos amis ou connaissances. Puis foncez !

Trouver un stage à l'étranger : contact

  1. Pensez anglais, et… plus si affinités !

Bien sûr, un pays anglophone est souvent une destination de choix : Australie, Etats-Unis… Mais l’on vous confiera peut-être autant de responsabilités en stage dans un pays nordique, balte (Tallinn, le paradis des start-ups, ça vous dit ?), ou du Golfe/d’Asie anglophone (Hong Kong; Inde…), où vous pourrez parler la langue de Shakespeare tout en découvrant une culture originale. Et un double bain, linguistique et culturel, vous attend dans un autre pays (hispanophone, lusophone, russophone…) où votre apprentissage de la langue vous distinguera sur place et lors de votre retour.

Espagnol, allemand, chinois… utilisez la langue sur votre lieu de stage, et aussi avec des amis de stage ou en dehors, car, au travail, l’efficacité pousse souvent à utiliser les mots (ou une langue) que l’on connaît déjà (souvent l’anglais). Mais bien sûr, mieux vaut communiquer clairement en anglais et en français plutôt que de faire des erreurs dans une langue que l’on maîtrise moins, donc demandez, panachez ou changez au cours de votre stage !

Trouver un stage à l'étranger : langues

  1. Soyez logique

Ne cherchez pas, à moins d’avoir déjà l’offre sous les yeux, un stage dans un pays très éloigné, surtout si vous avez peu de temps devant vous. Un bon moyen de tirer le maximum d’un temps passé à l’étranger, par exemple en échange universitaire, est de rester dans le pays d’accueil pour y effectuer un stage. Vous connaîtrez déjà un peu les pratiques locales, aurez avec un peu de chance quelques contacts (cf. 2), et vous pourrez rencontrer vos interlocuteurs en face à face. Idem, cherchez plutôt dans un domaine qui vous tenterait à long terme. Car s’il est bien d’expérimenter au maximum, mieux vaut aussi penser futur (job) surtout si vous êtes en fin d’études. Pour vos premiers stages, en revanche, une expérimentation est plus envisageable, voire même logique en soi.

Trouver un stage à l'étranger : logique

  1. Persévérez

La patience et la motivation sur le long terme seront vos meilleurs alliés dans votre recherche de stage. Un stage à l’étranger est, objectivement, plus difficile à trouver qu’un stage dans votre pays; donc prenez-y vous tôt et accrochez-vous. Ne foncez pas tête baissée cependant : le fait de se tenir aux aguets est plutôt plus utile que de postuler sans cesse.

Trouver un stage à l'étranger : contrat
S’entendre clairement au préalable puis une fois sur place est un bon préalable : faites préciser tout ce qui vous semble utile, avec la politesse requise…

Soyez sensible aux usages locaux mais visez toujours à obtenir un contrat de stage le plus clair possible. Cela vous permettra aussi de meilleures possibilités de rester en contact une fois que vous serez rentrée.e dans votre pays. Ce point n’est pas à négliger car votre pays d’accueil pour un stage sera peut-être une destination où vous souhaiterez rester ou revenir professionnellement… Pour conclure : avec un minimum de persévérance au début, pendant, et de cohérence sur la fin, et un zeste de zèle car l’adaptation le nécessite, vous pourrez profiter au maximum du pays et de l’environnement de travail… Au final, votre maître de stage dans la structure étrangère pourra vous écrire une recommandation (Linked In ou signée, factuelle ou personnalisée…) d’autant meilleure et précise que vous aurez donné votre maximum, et apporté avec délicatesse votre éclairage  personnel et culturel bien à vous. Trouver un stage à l'étranger : persévérance.

Plus d’informations

AIESEC

Missions locales, Eurodesk (http://www.cidj.com/partenaires/eurodesk) et Pôle Emploi International (http://decouvrirlemonde.jeunes.gouv.fr/list-structures