Procédures d’admission et candidature

Alors, vous postulez à des universités et vous savez déjà où vous souhaitez aller : le continent, le pays, la ville, l’université, le programme ? Nous sommes au regret de vous l’annoncer, mais vous avez fait le plus facile. Après la décision vient la candidature !

Chaque université a son propre système d’admissions, même s’il existe des procédures unifiées, comme APB en France. Le processus de sélection varie selon les préférences de l’institution ainsi que sa stratégie pour trouver de nouveaux étudiants. Toutefois, de nombreuses similitudes existent entre les processus d’admission de différents pays ou de différentes universités, et le savoir-faire pour devenir un excellent candidat repose bien sur un socle commun à de nombreux établissements.

Donc, si les détails peuvent être importants d’un établissement à l’autre, en général, une candidature comprendra votre diplôme du secondaire (baccalauréat, diplôme d’études collégiales québécois…), une lettre de motivation et éventuellement une lettre de recommandation suivie d’un entretien.

Even though the application processes vary, usually universities ask for an application which includes your high school diploma (and possibly additional exams: SATs, A-levels, Matriculation Examination etc.), a personal statement, a letter of reference and possibly an interview.

Procédures d'admission et candidature
Suivez ces conseils pour améliorer au maximum votre candidature !

Ce que nous vous recommandons :

Postuler au programme convoité comme s’il était encore plus sélectif qu’il ne l’est

Les universités de l’Ivy League (Harvard, Stanford etc. aux Etats-Unis) et l’Ecole Normale Supérieure en France appartiennent aux meilleurs universités du monde. Ces écoles sont aussi les plus difficiles à intégrer. Quand bien même vous ne postulez pas à ces établissement renommés, faites comme si c’était le cas ! En d’autres termes, ne sous-estimez par la procédure d’admission, et ne présumez pas trop de forcément réussir. Mieux vaut se délester de l’attitude consistant à croire que “c’est une école facile à intégrer”.

Cette approche vous fera prendre plus au sérieux votre demande d’admission, et tant mieux car ce devrait être le cas ! Vous abordez les années les plus importantes ou au moins les plus formatrices de votre vie, et vous devriez maîtriser ce processus dès le départ. Gardez aussi en mémoire de demander suffisamment en retour de la part du programme auquel vous postulez.

Soyez bien au clair sur l’ensemble des étapes pour postuler. Si vous avez une vision d’ensemble du processus d’admission, vous éviterez des paniques inutiles. Prenez de l’avance pour demander des documents (lettre de recommandation) suffisamment en avance. Cela évite de perdre du temps simplement pour une raison d’organisation non optimisée.

Diplômes et notes du secondaire

A ce stade, si votre lycée a été une période délicate, difficile voire même catastrophique, la situation peut sembler un peu sombre. Mais ne laissez pas les circonstances dicter des limites à vos ambitions ! Rappelez-vous que la plupart des universités acceptent des étudiants avec des notes passables, et elles comprennent en général que les jeunes ne donnent la mesure de leur potentiel qu’après la fin du lycée. Certains élèves passionnés n’ont tout simplement pas la patience, parfois, de se concentrer sur des matières qui ne correspondent pas à leurs ardeurs spécifiques. Cela peut tirer vers le bas leurs performances en fin de lycée. Si tel est votre cas, ne stressez pas ! Les loisirs que vous avez en dehors du lycée peuvent compenser ce flanchement si seulement vous les essayez.

Vous avez de bonnes notes ? Bien, continuez ! Gardez en tête quand même que d’autres avec les mêmes notes, ou de meilleures notes que vous, visent les mêmes universités que vous et s’apprêtent à postuler. Etre très doué(e) dans un lycée de petite taille est un peu comme être un grand poisson à l’aise dans un étang de trois mètres de diamètre… tout va bien, jusqu’à ce que vous vous retrouviez dans la mer de l’université ou de la grande école avec ses centaines o uses milliers d’autres jeunes très brillants. Enfin, cette comparaison ne devrait pas vous inquiéter outre mesure. Cette étape de retour sur soi et ses capacités en intégrant les autres au tableau qu’on se fait est un bon test qui va vous servir à mûrir en tant que personne plus tard. Pour le moment, concentrez-vous sur les choses qui vous rendent unique et incarnez ces domaines d’excellence ! Ils seront certainement remarqués, et vous aideront à faire votre place.

Examens d’entrée

Mauvaise nouvelle si c’est le cas : malgré vos performances impressionnantes jusqu’ici, il vous faut encore vous attaquer à cette petite formalité un peu casse-pieds que sont les examens d’entrée. N’abandonnez pas avant de commencer ! Restez motivé(e), buvez du café et participez à des stages de préparation si vous pouvez vous le permettre (en temps et en investissement financier). Le système est un peu injuste en la matière, c’est un fait… mais il faut bien l’accepter et aller de l’avant à votre façon, avant de voir vos efforts récompensés par la réussite là où cela vous correspond, où vous êtes apprécié et respecté(e).

Votre lettre de motivation

Il s’agit en général d’une présentation écrite d’une ou deux pages décrivant vos raisons à vouloir étudier là où vous postulez. Vous êtes censé(e) mettre en avant en quoi votre passé vous a préparé(e) à réussir dans cette université ou autre parcours du supérieur, ce que vous souhaitez étudier en particulier, ainsi que la façon dont vos études vont vous permettre d’accroître vos compétences pour votre vie et votre carrière après la remise de diplôme.

Conseils s’agissant de rédiger cette lettre

Parce que vous avez peu de place pour expliquer tout ce que vous avez à expliquer, soyez clair et concis. Evitez toute information inutile, ne répétez pas et ne soyez pas trop vague ou trop descriptif dans la rédaction de cette lettre. Ce texte ne porte pas sur votre personnalité : il s’agit plutôt de faire ressortir vos capacités rédactionnelles accompagnées d’un intérêt solide pour le domaine dans lequel vous postulez.

Les activités de loisir, vos activités bénévoles et extrascolaires devraient être utilisées dans ce document pour démontrer vos intérêts. Cela vous aidez à élargir l’opinion que le/la responsable des admissions a pu commencer à se faire sur vous, en complément de vos seules notes. Essayez d’être un peu plus spécifique que ces expressions : “J’adore les chiens, d’où mon désir de devenir vétérinaire” ou encore “J’ai toujours aimé les voyages et c’est pour ça que je veux travailler à l’étranger”. Vous pouvez faire bien mieux que cela ! C’est vous, l’étoile montante de votre lettre de candidature, alors allez-y : brillez !

Dans le cas où il vous faudrait un exemple de travail rédigé

Une rédaction peut être demandée, souvent par les universités américaines. Le thème de ce travail écrit est en général en rapport avec votre caractère et votre personnalité : par exemple, décrire un événement marquant de votre vie ou présenter une personne qui vous a inspiré(e). Il existe de nombreux conseils en ligne et ailleurs sur la façon de bien répondre à ce genre d’exercice ; des coachs peuvent également vous aider. Faites une recherché Google pour plus de sécurité, et maintenant, bonne chance !

L’entretien de motivation

Arrivez préparé(e) !! Bien connaître votre domaine et être capable de discourir sur d’autres sujets de culture générale vous donnera certainement un avantage. Vous n’avez probablement pas à mémoriser plein de faits ou de chiffres ; en revanche, ayez une compréhension la plus vaste possible du sujet. Il est aussi toujours pertinent d’être renseigné sur les actualités de votre domaine.

Et même si cela peut paraître évident : soyez poli.e, humble, intéressé.e, et ne parlez ni trop ni trop vite. Le jury cherche à cerner dans votre prestation quelque chose qui vous différencie des autres. Laissez cette originalité transparaître et l’on se souviendra de vous.

Lettres de recommandation

Souvent écrites par d’anciens professeurs, elles peuvent aussi être rédigées par d’anciens employeurs, particulièrement dans le cas de certains masters pour lesquels une expérience professionnelle est appréciée ou demandée. Faites bien attention, dans ce cas, que votre expérience professionnelle soit en rapport avec le programme d’études en question.

N’ayez pas peur de demander à quelqu’un dans votre deuxième cercle de connaissances. La référence n’a pas besoin d’être écrite par quelqu’un que vous connaissez bien personnellement, mais cette personne doit pouvoir s’exprimer sur vos capacités intellectuels et votre tempérament ou encore vos ambitions.

En outre, ne demandez pas à quelqu’un de trop occupé, et assurez-vous d’obtenir votre lettre à temps de sorte que la personne qui rédige votre référence puisse écrire une lettre de qualité. Demandez à plus de personnes qu’il n’en faut afin d’avoir un plan B si l’un ou l’autre ne peut pas répondre à votre demande.

Envoyer votre candidature

De nombreuses universités ont des systèmes en ligne pour mettre en ligne vos informations de candidatures. Mais certains établissements demandent encore des copies papier. Si c’est le cas, pensez au temps nécessaire à l’expédition pour éviter d’être en retard.

  • Souvenez-vous que tous les documents doivent être aussi officiels ou professionnels que possible, avec des timbres et signatures.
  • Avec vos candidatures en ligne et imprimées, envoyez la candidature aussi tôt que possible. Les ordinateurs et serveurs peuvent mal fonctionner, et la poste peut être en grève, mais les universités ne prendront pas forcément en compte ces mauvais concours de circonstances. Mieux vaut toujours s’y prendre à l’avance.
  • Vérifiez trois fois vos documents avant de les envoyer, et pas seulement l’orthographe et la grammaire. Est-ce que vos documents contiennent bien toutes les informations requises; est-ce que les dates à côté des signatures sont claires ? Après avoir relu vos pièces-jointes, est-ce que vous vous accepteriez vous-même ?
  • Est-ce que votre adresse risque de changer ? Est-ce que les courriels d’universités arrivent dans vos spams ? Attention à bien recevoir tous les messages importants en vérifiant tout à deux fois pour pouvoir être contacté.e.
  • Si vous connaissez quelqu’un qui a utilisé le même système d’admission avant vous, demandez-lui son avis. Une deuxième opinion ne fera jamais de mal.

Le processus d’admission demande du temps et s’avère souvent stressant. Mais, comme postuler à des universités ne sera pas votre dernière candidature, les compétences que vous obtiendrez grâce à ce genre de processus vous sera utile plus tard. Peut-être même qu’écrire des lettres de motivation pour des stages, ou faire des demandes de bourse, ou pour d’autres programmes d’étude à l’étranger vous semblera aussi facile qu’une lettre à la poste après ce premier rite de passage. Prenez cela comme un apprentissage et rappelez-vous que, bien faite, votre candidature portera ses fruits.

Vous voilà accepté(e) ? Bravo, c’était l’esprit  !

Nous espérons que ce guide vous aura aidé à aller dans la bonne direction et, au nom de  Study Advisory, nous vous souhaitons bonne chance pour le processus d’admission !

Accepté(e) ? Regardez que faire après la bonne nouvelle d’une admission.