Guide pour les parents

Que faire lorsque votre enfant souhaite étudier à l’étranger ? Voici un guide pour les parents d’étudiants en échange ou étudiant complètement à l’étranger

Chez Study Advisory, nous souhaitons donner des informations non seulement aux étudiants actuels et futurs. Nous savons que, souvent, les parents jouent un rôle important dans l’expérience d’études à l’étranger de leurs enfants. Pour cette raison, nous avons compilé ce guide pour les parents d’étudiants à l’étranger avec l’aide de parents que nous connaissons, dont un ou plusieurs enfants sont partis étudier hors des frontières du pays (ou des pays) où ils avaient grandi.

Quelles questions se posent-ils ? Comment pouvez-vous vivre sans voir votre garçon ou votre fille pendant des mois ou même des années ? Comment pouvez-vous le ou la soutenir le mieux possible ?

Et s’il se passait quelque chose ?

C’est probablement la question la plus fréquente posée que se posent tous les parents du monde. Rappelez-vous que, souvent, étudier à l’étranger enseigne à votre enfant comment se prendre en charge. Déjà, au bout de quelques jours là-bas, il devient souvent clair pour votre enfant de gérer les aspects administratifs avec les autorités locales, et pareil pour savoir étudier dans une langue étrangère, les endroits à éviter et les us et coutumes les plus importants. Quelle autre expérience pourrait mieux leur apprendre l’autonomie ?

En revanche, vous pouvez vous assurer que votre enfant a bien tout réglé s’agissant de l’assurance. Avoir une assurance peut sauver la vie, particulièrement dans certains pays en développement.

Guide pour les parents

Mais pourquoi donc est-ce que mon enfant veut aller étudier à l’étranger ? Il y a pourtant de bonnes possibilités d’études dans notre petite ville !

Les enfants aspirant à étudier à l’étranger sont généralement ambitieux, courageux et ouverts à de nouvelles expériences. Rester dans leur ville d’origine n’est tout simplement pas un assez grand défi pour ces jeunes. C’est une bonne nouvelle ! Cette expérience sera sûrement l’un des meilleurs moments de la vie de votre enfant, et il vous incombe de soutenir cette étape. Votre enfant aura besoin de tout le soutien que vous pourrez lui apporter depuis chez vous.

Alors que vous établissez une sélection de pays ou universités correspondant aux choix de votre enfant, votre inquiétude se concentre probablement plus spécifiquement sur la sécurité et les coûts. Prenez le temps de discuter posément de ces aspects avec votre enfant.

Chez Study Advisory, nous nous interrogeons systématiquement sur l’avis des étudiants en prenant en compte la sécurité et le rapport qualité/prix. Pour avoir un aperçu des universités considérées comme les plus sûres dans le monde,  familiarisez-vous avec  notre moteur de recherche et les profils Study Advisory !

Comment devrais-je garder le contact avec mon enfant ?

Si la technologie vous fait peur, le temps est venu de commencer un virage courageux. Avant le départ de votre enfant du pays, demandez-lui de vous montrer toutes les méthodes gratuites qui existent pour rester en contact : Facebook, Skype, Whatsapp, Snapchat… Il ou elle aura certainement un ou plusieurs favoris !

Mais n’appelez pas votre enfant à 9h30 tous les soirs pour vérifier s’il ou si elle est bien rentré(e). Si votre enfant étudie en Scandinavie ou au Royaume-Uni, il a peut-être déjà dine et est peut-être soit en train de ressorti pour un verre rapide ou de regarder tranquillement un film tant il fait nuit ou froid dehors. Cela peut aussi ne pas les aider à s’ajuster au pays où il vivent si les parents d’enfants étudiant ailleurs sont en contact très régulier avec eux. Essayez d’être joignable et demandez à votre enfant par ci par là comment il ou elle se porte.

Il y a aussi des parents qui paniquent s’ils ne peuvent pas contacter l’enfant à n’importe quel moment. Du calme ! Dans le nouveau pays où vit votre protégé(e), les téléphones et Internet ne fonctionnent pas forcément aussi bien que dans votre pays.

Mon fils ou ma fille vient d’appeler de l’étranger et a fondu en larmes au téléphone ! Que puis-je faire ?

Respirez profondément. Nous parions que 99,9% des étudiants qui vivent à l’étranger, et les garçons et les filles, pleurent à un moment ou à un autre. Certains plus que d’autres. Si votre enfant vous téléphone et commence à pleurer, cela veut dire que ses émotions sont profondes et fortes. Cela ne veut pas forcément dire qu’il ou elle est malheureux(se) ou que vous devriez prendre le tout premier avion pour aller à leur secours. Etudier à l’étranger est une expérience qui peut bouleverser les repères, et un petit souci du quotidien peut provoquer des larmes.

Si votre enfant vous appelle et vous paraît triste ou hystérique, gardez votre calme et écoutez ce qu’elle ou il a à vous dire. S’il ou elle vous appelle, c’est un signe de confiance. Essayez de comprendre ce qui se passe, écoutez attentivement et encouragez votre enfant gentiment. Guide pour les parents

Devrais-je rendre visite à mon enfant ?

Tout à fait, si vous le pouvez. Partager des expériences de vie dans le nouveau pays de votre enfant peut s’avérer très enrichissant et pour vous et pour votre enfant. Balayez vos préjugés et rendez visite à votre enfant avec ouverture d’esprit et générosité. Ne soyez pas étonnés s’il y a des cafards dans la cuisine ou si certains locaux vous semblent impolis dans la rue, ou encore si la météo est loin d’être au beau fixe.

C’est l’expérience de votre enfant et de lui seule ou d’elle seule. Sur place, invitez votre enfant dans son restaurant favori. Par ailleurs, essayez de rencontrer quelque amis qu’ils se sont fait et, surtout, montrez leur que vous êtes fièr(e) d’elle ou de lui. Pour votre jeune adulte, cela voudra dire beaucoup et cette pensée encourageante restera avec lui ou elle dans les mois à venir.

Mon enfant a fini ses études à l’étranger et m’annonce maintenant qu’il ou elle veut rester dans ce pays pour travailler ! Que puis-je faire ?

Votre enfant est diplômé(e) ? Félicitations ! Cela signifie qu’il ou elle est probablement une jeune femme ou un jeune homme ambitieux et très talentueux. Et s’il ou elle veut rester dans leur pays d’accueil ? C’est une bonne nouvelle en soi. Il se pourrait que votre enfant ait trouvé l’amour de sa vie dans ce pays… Ou peut-être y a-t-il de belles opportunités professionnelles qui se présentent ?

Posez-vous la question suivante : que peut-il se passer dans le pire des cas s’il ou elle reste à l’étranger ? (Réfléchissez-y. Et, au fait, si votre enfant trouve un travail bien payé (qui lui plaît), toutes les chances sont réunies pour qu’il ou elle puisse venir dans votre pays – vous voir ? – durant ses vacances !

Guide pour les parents