Vous avez été accepté(e) dans une université : et maintenant ?

Vous avez reçu une lettre ou un email disant que vous êtes accepté(e)… c’est une bonne et nouvelle ! Mais, que ce soit l’école de vos rêves ou juste une des écoles auxquelles vous avez postulé, le fait est que vous avez officiellement du pain sur la planche.

Une fois que vous êtes accepté(e), voici comment procéder :

Prendre une décision.

Si vous avez déjà de façon certaine que vous allez accepter votre place dans cette université ou cet établissement, passez ce sous-titre. Malheureusement, tout le monde ne réussit pas à avoir son meilleur voeu du premier coup.

Si, pour une raison ou pour une autre, vous n’êtes pas tout à fait sûr.e de vouloir accepter d’étudier dans cette école, ou si vous n’êtes même plus sûr.e de vouloir vous lancer dans le programme d’études pour lequel vous avez postulé et avez été reçu.e, voici quelques conseils pour vous aidez à prendre la décision de savoir si oui ou non vous devriez accepter l’offre de l’établissement.

La nuit porte conseil.

Recevoir une lettre ou un email d’acceptation peut vous faire penser que vous devez absolument réagir au plus vite, mais il est possible que d’autres universités auxquelles vous avez postulé soient sur le point de vous envoyer une lettre d’acceptation elles aussi. Si vous avez postulé à plus d’un établissement, vous pouvez toujours attendre un peu pour voir si d’autres universités répondent bientôt suite à votre candidature.

Vous pouvez aussi utiliser ce temps d’attente pour vous mettre à l’écoute de vos émotions. Le mélange de sentiments est parfaitement normal après une acceptation dans un établissement du supérieur. Prenez le temps de lire les émotions que vous ressentez, et comprenez ce qu’elles veulent dire ou suggèrent. Par exemple, tout le monde peut se sentir effrayé par la réalité d’une acceptation pour des études loin et en particulier à l’étranger. Plus d’une personne pourrait sentir l’incertitude avec intensité lorsque le rêve d’un jour se transforme en futur proche.

Faites-vous conseiller.

Parfois, la seule aide d’un tiers peut être déterminante. Qu’il s’agisse d’un.e bon.n.e ami.e, d’un membre de votre famille ou d’un étudiant.e qui est déjà passé.e par l’école en question, les conseils peuvent être particulièrement précieux. Il est tout à fait normal – et sain – de demander de l’aide, dans la mesure où chacun est différent et peut ainsi apporter de nouvelles perspectives à une situation.

Voici un conseil ludique : regardez ce que d’autres ont dit de l’université qui vous accepte sur son profil Study Advisory. Nous avons à peu près 12 000 universités et autres écoles du supérieur sur notre plateforme, et déjà plusieurs dizaines de milliers d’avis pour vous aider dans votre choix !

Une fois votre décision arrêtée, informez l’établissement !

Lorsque votre décision est prise sur l’établissement dont vous acceptez l’offre, et que vous n’avez plus de regret, il est temps d’en informer l’université ou autre type d’école sans tarder.

Des instructions existent sûrement sur la façon de procéder après votre décision : il va de soi qu’il vous faut suivre ses instructions soigneusement. Il est possible à ce stade que l’on vous demande d’envoyer plus d’informations sur vous, ou des documents complémentaires, ainsi que, peut-être, une garantie sur vos frais de scolarité, donc faites bien en sorte que tous ces papiers soient envoyés à temps.

Déclinez les offres d’acceptation qui ne vous intéressent pas (ou plus).

De la même façon qu’il est très important de tenir un établissement informé de votre venue prochaine, il est aussi capital de préciser aux autres que vous ne serez pas des leurs. Si vous savez déjà que vous ne voulez pas donner suite à l’acceptation d’une université, contactez-les et indiquez que les circonstances ont changé. Beaucoup d’établissements ont des listes d’attente, et le fait de vous désister à temps permet à d’autres étudiants de commencer à se préparer à la suite de leurs études comme vous maintenant, donc acquittez-vous de ce petit service, si ce n’est pas déjà fait !

Ne vous prenez pas la tête pour un refus si vous êtes déjà accepté.e ailleurs !

Si vous avez postulé à de nombreux programmes d’études, il est parfaitement normal de ne pas être accepté dans chacune des universités auxquelles vous êtes candidat. Simplement, ne vous inquiétez pas, et surtout pas si vous êtes déjà accepté par un autre établissement.

Focalisez-vous plutôt sur votre futur nouveau et en quoi il est excitant, et ayez confiance en vous et dans le fait que vous avez obtenu la bonne offre du bon établissement pour vous. Ceci s’applique tant dans les cas où vous vous imaginiez là où vous êtes accepté.e que dans les autres cas, par exemple si vous êtes pris dans une école qui constituait votre plan B. Rappelez-vous de ne jamais insulter l’avenir, et que, dans l’éventualité où vous voudriez retenter votre chance l’année prochaine, rien ne vous en empêche.

Vous avez été accepté dans une université

Commencez à rassembler tout ce dont vous avez besoin.

Maintenant que vous êtes accepté.e, vous allez avoir besoin de certaines choses pour mener à bien vos études. Certains objets particulièrement appréciés des étudiants sont évidemment électroniques, comme un ordinateur pour vous avec les logiciels dont vous avez besoin (qui dépendent de votre matière principale), un appareil photo pour rendre compte de vos souvenirs de temps libre, des disques durs externes pour enregistrer et transporter votre travail digital, ou encore une tablette pour vous éviter de transporter des livres lourds !

A propos de livres, c’est une bonne idée de regarder lesquels vous devez acheter. Toutes les universités n’ont pas assez de copies des livres requis pour que chaque étudiant puisse compter les emprunter, donc achetez les livres absolument nécessaires à l’avance, au cas où ils deviennent difficiles à trouver un peu plus tard.

Savoir de quoi vous avez besoin à l’avance va vous aider à prévoir comment financer ces équipements. Beaucoup d’entre vous êtes sur le point de terminer votre lycée : pourquoi ne pas les demander comme cadeau du bac (ou équivalent pour les francophones hors de France) ?

Posez des questions.

Vous allez devoir (c’est probable) poser quelques questions au personnel universitaire une fois votre acceptation passée. Essayez de réunir autant de questions que vous pouvez sur une liste avant de les envoyer par écrit ou de les poser à l’oral ; ceci permettra au personnel de vous répondre en une seule fois au lieu de plusieurs.

N’ayez pas peur de poser tout type de question ! Rassurez-vous, le personnel a déjà probablement entendu beaucoup de questions, et ils cherchent certainement à vous aider. Si toutefois ils n’y arrivaient pas directement, ils transfèreront certainement votre demande à la personne qui serait plus en mesure de vous aider.

Soyez honnête avec l’administration. Maintenant que vous êtes accepté, plus besoin d’être sur la défensive ou en position de crainte.

Pas sûr de votre logement ? De vos finances ? De vos trajets ? De votre assurance médicale ? Posez vos questions honnêtement et poliment, vous avez le droit de ne pas tout comprendre de vous même et la curiosité est absolument légitime !

Allez voir le campus à l’avance

Sentez-vous libre de visiter le campus avant votre rentrée. Vous familiariser avec votre environnement et votre moyen de transport vous rassurera autant que cela vous fera gagner du temps. Connaître le coin à l’avance renforcera aussi votre confiance, ce qui atténuera sans aucun doute la nervosité et l’excitation des débuts !

Sécurisez vos finances.

Si vous vous posez des questions sur le financement de vos études, vous n’êtes pas le/la seul.e. Heureusement, des milliers d’étudiants du monde entier ont eu un jour ce problème et s’en sont sortis, et ce sera aussi votre cas !

S’il n’est pas trop tard, cherchez un job d’été ou un travail étudiant (à temps partiel). Economisez autant que possible tant que vous pouvez encore travailler : c’est un bon moyen de vous donner une sérénité suffisante dont vous aurez besoin pendant ou à certains moments de vos études.

Cherchez les bourses et prêts qui existent, et postulez à autant sue possible selon votre éligibilité. Il y a de nombreuses options.

Même dans le domaine du financement étudiant, la créativité peut payer ! Certains sites de crowdfunding (pas tous) acceptent les campagnes de financement d’étudiants individuels.

Vous avez été accepté dans une université

Si vous allez étudier à l’étranger :

Ne paniquez pas : s’il est vrai que cette nouvelle est aussi excitante que terrifiante, elle est aussi la promesse d’années qui en valent forcément la peine !

Appropriez-vous déjà un peu la culture.

Apprendre à connaître le pays que vous allez bientôt considérer comme votre chez soi vous aidera à progresser vite. Lisez des articles et livres sur la langue locale (ou commencez à l’apprendre surtout si elle est très parlée dans le monde, et si ce n’est pas déjà fait). Familiarisez-vous avec la culture, les habitudes alimentaires, et la façon de vivre et d’étudier sur place, et idem pour les moyens de transport.

Regardez des vidéos, cherchez des blogs, et ne laissez pas un bout d’Internet non explore sur le chemin de votre découverte. Souvenez-vous de garder l’esprit ouvert pour prendre le bon et le moins bon, et comprenez que tout ne sera pas parfait. Cette expérience constitue un défi, mais va faire de vous un citoyen du monde et ainsi vous transformer en un candidat de choix pour le poste de votre domaine qui vous attend.

Avez-vous besoin d’un visa ?

C’est probable. Dans de nombreux cas, l’administration universitaire vous aidera dans une certaine mesure concernant les visas et autres permis don’t vous aurez besoin durant vos études à l’étranger. Il est cependant prudent de regarder les démarches par vous-même ; vous saurez du même coup à quoi vous attendre.

Gérer ce genre de demandes indépendamment vous aidez aussi sur le long terme, car les visas doivent souvent être renouvelés pendant un programme d’études (parfois plusieurs fois). Rappelez-vous que le personnel de l’université doit gérer ces questions pour d’autres étudiants, donc tout ce que vous pourrait faire par vous-même évitera les situations de retards ou d’erreurs.

Fêtez votre succès !

Maintenant que vous êtes accepté.e, vous êtes sur la voie d’une carrière excitante. Sortez et fêtez votre succès avec vos amis et votre famille, et souvenez-vous de profiter du parcours !