21 façons de gérer le stress lié aux études

La vie étudiante peut être considérée comme la meilleure partie de votre vie. La vie à l’université et notamment sur un campus vous ouvre des possibilités de rencontres, d’apprentissages nouveaux (et pas seulement académiques) et vous permet de vous amuser et de tester une vie autonome… si seulement il n’y avait pas le stress en plus !

Si certains sont ultra-enthousiastes s’agissant de cette vie d’étudiants, d’autres peuvent trouver cela stressant. En tant qu’étudiant(e), vous avez peut-être le sentiment que vous devez réussir et faire des projets à long terme pour votre futur. Au lieu de vous détendre durant les vacances, vous êtes peut-être en train de planifier un stage à ajouter à votre CV, ou votre prochain job étudiant. Faites attention, car travailler trop et trop s’inquiéter peuvent mener au “burnout”. C’est important de comprendre ce qui cause le stress lié aux études et les façons de le contrer.

Ne laissez pas le stress causé par les études vous ronger !

Voici quelques idées pour gérer les stress des études de façon à ce que vous vous profitiez un peu plus des aspects les plus plaisants !

Study related stress management
Quelques conseils avisés peuvent vous permettre de dire adieu à votre stress

Gérer le soutien financier

La vie universitaire est souvent onéreuse avec les frais de scolarité, les livres, les frais de logement, etc. Certains étudiants ont un travail à temps partiel qui les aide à subvenir à leur besoin, mais il peut être vraiment délicat, parfois, de trouver le bon équilibre entre étudier et travailler. Ne stressez pas sans vous être renseigné(s) : des bourses existent ! Trouvez les bonnes possibilités de bourse pour votre cas et regardez si vous y êtes éligible; Study Advisory propose aussi des bourses, donc penchez-vous sur la question.

Eviter le mal du pays

La distance entre vous et votre pays et celle entre vous et votre famille peut être génératrice de stress. Vous pouvez, en règle générale, apprécier votre nouvelle liberté, mais il y a toujours des moments où vous aurez la nostalgie de votre pays, surtout lorsque vous réalisez votre solitude. Préparez-vous mentalement au fait que vous devrez vous occuper de vous-même sur le campus. Cela vous donnera une énergie positive et calmera votre stress.

Vous avez déjà grandi et cela veut dire que vous devez affronter les difficultés sur votre chemin. Considérez tous vos amis comme une famille qui vous soutient et profitez de chaque moment (seul(e) ou avec eux) à l’université !

Passer du temps avec vos camarades de résidence (ou vos colocataires)

Vous allez peut-être devoir partager votre chambre avec une ou plusieurs autres personnes. Au début, cela peut vous angoisser, mais apprenez à vous y adapter; si c’est difficile, essayez de comprendre les comportements d’autres personnes et leurs habitudes. Le temps passant, vous allez apprendre à vous connaître et vous pourrez commencer à passer des moments de qualité ensemble. Vous réaliserez sans doute que certaines de vos meilleures expériences se passeront en compagnie de vos camarades de chambrée !

Study related stress management
De nombreux étudiants se mettent à voyager ensemble après quelques mois

Nouvelles amitiés

Apprendre à se faire de nouveaux amis est une compétence que l’on apprend en étant entouré des bonnes personnes. Faites la connaissance des autres étudiants ès le premier jour. Vous faire de nouveaux amis va vous aider à appréhender divers défis et vous élargira aussi dans votre vision du monde. Avoir des amis est aussi pratique lorsque vous voulez vider votre sac sur des situations qui vous causent du stress. Essayez de ne pas focaliser uniquement sur les expériences négative essayer aussi de penser à trois choses qui vont bien pour vous en ce moment, et partagez ces bonnes nouvelles avec vos amis.

Succès académiques

L’effort permanent pour réussir académiquement constitue une autre raison importante du stress lié aux études. Les résultats des concours (en plus ou deux ans après les résultats du bac) jouent un rôle important pour votre avenir, ce qui met plus de pression pour réussir encore mieux.

Pour éviter cette pression, réservez-vous dès le début du temps pour comprendre les fondamentaux des matières. Allez aussi au-delà de la connaissance des livres et essayez d’appliquer les concepts que vous apprenez de façon concrète.

Concurrence

Entre étudiants, c’est sûr, la compétition sera au rendez-vous. Essayez d’utiliser cette compétition comme une occasion de vous familiariser avec vos compétences et vos connaissances. Une fois que vous aurez une vision positive ou plus positive de la concurrence, la vie pendant les études vous semblera moins stressante, plus excitante et enrichissante. Alors, travaillez dur, obtenez de bonnes notes, et entendez-vous bien avec vos amis et passez des moments de détente avec eux.

Comme cela, vos années à l’université seront les meilleures de votre vie !

Une vie sociale équilibrée

Votre liberté chèrement acquise ou retrouvée peut vous faire du mal si vous ne contrôlez pas assez vos activités d’ordre social. Il y aura peut-être de nombreuses activités possibles ; vous pouvez vous impliquer dans un grand nombre, mais assurez-vous que votre performance académique n’en pâtisse pas. Et essayez de ne pas passer trop de temps sur les réseaux sociaux ou à répondre à des courriels, SMS ou appels téléphoniques. Pensez vraiment à vous déconnecter de temps en temps car, malgré tout le plaisir que nous apporte la socialisation en ligne, en trop grande quantité, elle peut s’ajouter à votre stress des études (et bien sûr cela vaut en soi pour des temps trop longs passés sur écran). Prenez chaque jour comme une nouvelle expérience et soyez responsable de vos activités.

study related stress managment
Si “socialiser” fait partie des études, ce n’en est pas la finalité !

Organisez votre travail

A l’université et dans le supérieur en général, vous devez apprendre à organiser votre travail et à prendre des décisions seul(e). Etre responsable est le première étape vers votre vie d’adulte. Soyez préparé(e) à ce que votre vie change par rapport à avant au moment où vous entrez à l’université ou dans une autre école du supérieur (ou en classe préparatoire).

Connaissez vos priorités et apprenez à équilibrer votre temps d’étude et temps de loisir.

Evitez de remettre au lendemain

Procrastiner ne fait qu’augmenter, à terme, votre stress. Remettre à plus tard affecte aussi d’autres aspects de votre vie quotidienne, comme la qualité de votre travail, la qualité de votre sommeil, et votre humeur. Savoir gérer son temps est clé pour gérer vos responsabilités. Atteignez vos buts tout en gardant du temps pour de la détente et de la relaxation.

Comprenez et intégrez vos limites

Vous n’êtes pas un robot avec des quantités d’énergie illimitées pour faire des choses ! Le temps, l’énergie, les compétences, les connaissances peuvent parfois être des facteurs limitants. Comprenez que chacun a ses limites et, personnellement, apprenez à travailler au sein de la zone précédant vos limites. Etablissez des attentes réalistes et pour vous et pour les autres. Nous sommes tous humains !

Soyez réaliste

Reconnaissez quelles pensées causent votre stress pendant vos études. Si votre mental vous envoie sans arrêt des messages sur ce que vous “devriez” atteindre ou réussir, ce que vous “devriez” être, ou ce que vous ne “devez pas” faire, vous manquez inévitablement vos objectifs… Mais ceux-ci sont peut-être irréalistes… Quoi qu’il en soit, cela cause beaucoup de stress. Il est bon d’apprendre à se fixer des objectifs réalistes et de remplacer les pensées irréalistes par d’autres plus réalistes.

Préservez votre capital sommeil 

Les étudiants qui ne dorment pas bien sont plus stresses. Il est vraiment important de dormir : non seulement cela recharge votre corps, cela vous permet aussi de développer une plus grande immunité. Le manqué de sommeil peut provoquer des problèmes physiques et mentaux et augmenter le stress. Cela affecte aussi votre capacité à réfléchir et répondre à des situations données, ainsi qu’à les juger. Assurez-vous d’être suffisamment reposé(e) en suivant une routine de sommeil comprenant un horaire de coucher et un autre de lever. Visez une durée de sommeil de huit heures par nuit.

Mangez équilibré

Les gens qui mangent de façon équilibrée et saine présentent en général moins de signes de stress. Evitez d’apporter du poison à votre organisme en mangeant de la nourriture type fast food, car celle-ci est très concentrée en matières grasses et sucres, qui vont augmenter plutôt que diminuer votre niveau de stress. Limitez, ou éliminez carrément, l’usage de stimulants comme la caféine et les boissons énergisantes, qui élèvent la réponse au stress de votre organisme. Les aliments riches en fibres et avec peu de matières grasses ont l’effet inverse. Manger des ingrédients frais et beaucoup de fruits est aussi très important. Les jus remplis de vitamine C, comme le jus d’orange, sont très bons pour votre système immunitaire et sont également un anti-stress. Ne sautez pas le petit déjeuner ! Lorsque vous êtes occupé(e) et fatigué(e), il peut être tentant de reprendre une autre pizza ou plat préparé, mais faire la cuisine peut être une façon en soi d’aller mieux, outre le fait que ce que vous cuisinerez sera sans doute meilleur pour votre santé. Donc, concoctez-vous un régime varié et sain : votre corps ne pourra que vous remercier !

Faites de l’exercice physique

Le sport peut vous permettre de brûler l’énergie générée par le stress des études. Le sport aide votre corps à produire des endorphines, qui – cela a été prouvé – améliorant l’humeur, rendant donc cette “technique” tout à fait adaptée à la gestion du stress. Une activité physique intense au moins une fois par semaine ou des marches de 30 minutes par jour devraient vous aider à réduire vos niveaux de stress. Croyez-le si vous voulez, le yoga est aussi un excellent moyen de soulager votre mental et de détendre vos muscles. Faites de l’exercice régulièrement : même si vous n’en avez pas l’impression sur le moment, vous en sentirez les bienfaits ensuite !

Méditation 

Cela peut sembler simple, mais s’asseoir dans le calme pendant dix minutes par jour peut vraiment réduire votre stress résultant des études. De bonnes techniques respiratoires peuvent vous mettre dans un état plus détendu, et vous aider ainsi à vous calmer et à calmer votre stress.

Si vous n’avez jamais essayé la méditation, c’est peut-être bien le moment de voir si vous accrochez.

Soyez doux avec vous-même

Symboliquement, prenez-vous dans vos propres bras pour les bonnes choses que vous faites ! Soyez gentil avec vous-même lorsque les choses ne se passent pas complètement comme vous l’auriez aimé. Certaines choses sont tout simplement hors de votre contrôle, quel que soit votre désir qu’elles le soient.

Si vous ressentez du stress par rapport à une date limite de rendu de travail dépassée, essayez de réaliser ce que vous avez appris de cette erreur : maintenant, vous savez planifier bien à l’avance ! Le cours des choses peut paraître dur, mais il y a souvent quelque chose à en tirer pour un apprentissage X ou Y. Aimez-vous tels que vous êtes et ce en permanence !

study related stress management
Voyager durant les vacances peut vraiment contribuer à diminuer votre niveau de stress

Faire des pauses régulières

Il est essentiel de faire des pauses et de rééquilibrer votre rythme au cours de la journée. En fait, il est absolument nécessaire pour votre succès que vous preniez le temps de vous reposer hors de votre bureau ! Donc, pendant les pauses entre les cours, entre deux plages de travail individuel, ou de travail/stage, allez dehors marcher, écoutez de la musique ou restez assis calmement, pour éclaircir et calmer votre mental. Ecouter de la musique peut vous aider à vous calmer. Si vous vous entez stressé, de la musique calme pendant le travail peut être tout à fait profitable. Des pauses courtes peuvent vous aider à vous déconnecter, mais des pauses plus longues sont aussi importantes. Le week-end, de temps en temps, n’étudiez pas du tout, si possible.

Arrêter de fumer

Certains disent qu’ils fument pour se détendre, mais plusieurs études scientifiques ont montré que la nicotine supprimait en fait l’hormone sérotonine, qui combat naturellement le stress. Au lieu de fumer, sortez et prenez l’air !

Vertus de l’humour

On dit que rire est le meilleur médicament, et un très bon réducteur de tension : c’est bien vrai ! Rire à voix haute accroît la circulation d’oxygène et de sans, ce qui réduit automatiquement le stress. Trouvez les touches d’humour de votre vie !

Ne pas prendre votre vie trop au sérieux peut vous aider à vivre mieux et plus facilement.

Commencez à tenir un journal ou écrivez votre blog

Pour beaucoup de gens, tenir un journal ou un blog pour réunir et garder les pensées quotidiennes est un facteur aidant à gérer le stress lié aux études, sans parler de ce que ce processus d’écriture apporte en termes de compréhension des émotions et peut avoir d’utile pour la prise de décisions : donc si l’envie est là, commencez !

Profitez !

Nous n’avons qu’un nombre limité de moments à vivre dans une vie, donc chacun d’entre eux est précieux. Profitez de votre vie à la fois pendant vos études et en dehors. En vous distrayant, vous aurez moins de stress lié aux études, et serez au bout du compte plus productif(ve). Regardez ce qu’il y a de bon, sympa, drôle, unique voire formidable dans chaque situation, y compris lorsque la vie semble injuste. Il serait temps que les étudiants acceptant qu’ils peuvent faire tout autant dans la vie sans s’encombrer de stress.